Vossloh a annoncé en août 2019 qu’il avait conclu un accord pour vendre sa filiale de locomotives à la firme chinoise CRRC. L’entreprise a déclaré que l’objectif principal de la transaction était de conserver une expertise en ingénierie pour le développement de nouveaux produits avec des concepts de traction innovants.

« Dans le cas de la fusion CRRC/Vossloh Locomotives, nous avons examiné de manière approfondie toutes les particularités liées au rachat d’une société européenne par une société d’État chinoise », a déclaré le président de l’Office fédéral des ententes, M. Andreas Mundt. « Lors de l’évaluation de la fusion, les possibilités de subventions publiques, la disponibilité des ressources techniques et financières et les avantages stratégiques d’autres investissements de l’entreprise ont été inclus dans les prévisions de concurrence. Nous avons également examiné le risque de stratégies de bas prix et de dumping et les avantages en termes de coûts de l’engagement du CRRC, parrainé par le gouvernement, sur de nombreux autres marchés. »